Conseil de Juge n°35 : les incontournables chez le jeune cheval

Les difficultés dans les épreuves 5 ans classiques

 

Voici les premiers concours jeunes chevaux , le beau temps est là, on est restés enfermés tout l’hiver et l’envie de ressortir nous prend. Début de saison pour des chevaux qui prennent ou vont prendre 5 ans dans les mois à venir. Encore des bébés. Surtout si l’ on pense que beaucoup d’entre eux ne sont pas sortis dans les 4 ans pour avoir été débourrés trop tard ou avoir eu une croissance chaotique.

 

Il faut bien évidemment garder en tête avant tout, les notions de base que sont la régularité de l ‘allure, le respect de la cadence dans l’impulsion, la qualité du contact, la rectitude. Les écueils à venir au niveau des différents mouvements seront plus ou moins les mêmes pour tous les chevaux même si les aptitudes des uns et des autres rendront certains mouvements plus pu moins faciles.

 

L’arrêt d’entrée et de sortie représente déjà pour un jeune cheval un exercice difficile. Le fait de ne pas être encadré d’un mur va augmenter la difficulté pour garder le cheval droit sur le doubler ainsi que dans l’arrêt.

 

Les demies voltes et le voltes au trot sont un des exercices qui semblent simples à première vue.
Il faudra veiller à la taille, à l’incurvation, au contrôle du postérieur externe qui ne devra pas s’écarter, au strict maintien de la régularité de l’allure et de la hauteur de l’encolure qui ne devra pas changer.

 

Les diagonales devront être droites, préparées et terminées par des passages de coin bien négociés sans que le cheval n’ait cherché ni à accélérer ni à se baisser dans son encolure. La qualité du contact devra être maintenue , sans raccourcissement de l’ encolure.

 

Le rythme du pas doit être  respecté, mais attention quelques juges croient être meilleurs si ils voient tous les chevaux latéraliser !

 

C’est au galop que les chevaux se musclent le plus dit-on… C’est sûrement dans le travail au galop que l’on voit le plus l’équilibre d’un jeune cheval de 5 ans.  Dans les départs, qu’ils soient du trot ou du pas, le maintien de l’équilibre et la stabilité de la mise en main seront les critères pour apprécier la qualité du travail.

 

Les demies voltes, les lignes courbes et le contre galop permettront d’apprécier l’équilibre. La stabilité, le maintien d’un rythme identique, du contact et de l’attitude seront les critères à prendre en compte pour déterminer l’aptitude à un travail poussé dans la discipline du dressage car ils préfigurent déjà quelque peu l’aptitude au rassembler. À cela s’ajouteront les galop-pas-galop, totalement révélateurs s’ils sont bien exécutés, de cette aptitude au rassembler.

 
Voici donc listées les difficultés de ces reprises 5 ans. À celles ci s’ ajoutent bien évidemment d’éventuelles difficultés d’adaptation à l’environnement qui doivent être considérées avec une certaine bienveillance mais sans oublier que l’envie de travailler et la bonne volonté restent des atouts de taille dans le travail de dressage d’un cheval.

No Comments

Post a Comment