Technique Dressage : bien présenter sa reprise de dressage

Pas si facile de présenter une reprise de dressage en compétition. On se sent tout à fait préparé à l’entraînement, les mouvements semblent maîtrisés, l’enchaînement paraît fluide et pourtant … Une fois en piste, rien ne se déroule vraiment comme prévu ! Le stress du cavalier, l’anxiété du cheval, des éléments extérieurs perturbants … Il semble parfois que le sort s’acharne pour nous empêcher de reproduire en piste ce que nous réalisons pourtant si bien à la détente. Voici quelques uns des imprévus les plus fréquemment rencontrés en concours et des astuces à retenir pour apprendre à les gérer.

 

Tout d’abord, soyez attentif à la cloche du juge en C. Sachez que vous ne disposer que de quarante cinq secondes pour entrer sur le rectangle une fois que celle-ci aura retenti sous peine de comptabiliser une erreur de parcours. Première impression donnée aux juges, votre arrêt d’entrée en X est déterminant. C’est un exercice piège, souvent bâclé, qui semble simple à première vue mais qui mérite en réalité toute votre concentration. Si vous décrochez une note supérieure à sept, vous captiverez l’attention du jury qui sera désireux de vous attribuer toute sa bienveillance. Mais la bonne note ne tombe pas si vite. La faute la plus commune mais néanmoins facile à rattraper est celle d’un arrêt manquant d’immobilité. À peine avez-vous salué que votre cheval s’empresse de repartir dans le trot, anticipant largement sur votre demande. Dans ce cas, emboîtez lui le pas. Mieux vaut obtenir un six pour un arrêt trop bref qu’un cinq pour un arrêt en deux fois.

 

De nombreuses reprises se poursuivent immédiatement par un allongement au trot. Redoutant souvent ce mouvement, en particulier si son cheval manque d’expression naturelle dans l’allure, le cavalier a tendance à pousser son partenaire au delà du raisonnable. Précipitation voire même départ au galop ne sont qu’à un pas. Confronté à ce dernier, ne paniquez pas. Certes le mouvement est entaché d’une bavure et ne pourra recevoir la note maximale mais le tout est de ne pas gâcher sa copie sous prétexte d’une rature. Réagissez vite, reprenez le trot, contrôler l’allure puis finissez votre allongement. Si la moitié de l’exercice est réussi, la pénalité sera moins importante. La faute arrive vite mais ce qui vous différenciera d’un autre cavalier en difficulté sera votre capacité à reprendre les commandes en sauvant rapidement le mouvement.

 

Même principe dans l’appuyer au trot. Si votre cheval tombe dans le galop à droite alors que vous exécutez un appuyer au trot à la même main, préférez marcher droit ou le contre fléchir un instant afin de reprendre le trot. En effet, vous avez plus de chance de terminer correctement l’exercice en relâchant vos aides qui ont vraisemblablement été confondues par le cheval avec celle du galop à droite. Avancez votre jambe gauche et supprimez toute flexion à droite quitte à présenter une fin d’appuyer médiocre. Mieux vaut être au trot dans un appuyer manquant d’incurvation et de parallélisme que de poursuivre l’exercice au galop.

 

Vous devez à tout prix connaître le détail de votre protocole sur le bout des doigts. Retenir la reprise par cœur est indispensable mais vous devez également mémoriser le découpage des mouvements note par note. Par exemple, y a-t’il une ou deux notes pour l’allongement au trot et la transition ? En particulier si cela fait l’objet d’une note à part entière, assurez-vous de soignez le départ dans l’allongement et le retour au trot rassemblé, ce sont des points facilement gagnés ! Autre exemple, le changement de pied en l’air en fin de diagonale est-il inclus à l’allongement au galop ou séparé ? Admettons que votre cheval vole un changement de pied en cours de galop allongé ou se désunit à quelques mètres de la fin. Si la note de changement de pied est séparée de la note d’allongement, il est primordial de revenir sur le bon pied puis de redemander le changement à la lettre indiquée. Ainsi, vous serez sanctionné sur l’allongement mais pourrez compenser avec une bonne note de changement de pied plutôt qu’un zéro s’il n’est pas exécuté.

 

De la même manière, vous êtes au galop à faux sur le pied droit et abordez un changement de pied de ferme à ferme. Malheureusement, votre cheval change de pied et se retrouve sur le côté gauche à l’abord de la transition descendante. Vous devez impérativement reprendre le galop à droite pour redemandez l’ensemble de votre ferme à ferme c’est à dire la transition au pas depuis le pied droit puis le départ sur le pied gauche. Si vous ne prenez pas la peine de revenir sur le bon pied, la figure ne sera plus un ferme à ferme mais un transition depuis le galop à gauche et vers le galop à gauche. Le juge vous attribuera donc une note insatisfaisante.

 

Enfin, comme en saut d’obstacle, ne coupez votre trajectoire sous aucun prétexte. Si votre cheval est pris d’une frayeur, qu’il produit un écart ou un démarrage sur les chapeaux de roue, tâchez dans la mesure du possible de maintenir l’itinéraire initial. Au choix, adaptez votre tracé, même s’il devient imparfait ou imprécis. Souvenez-vous que seule la première tentative compte et qu’une volte sera considérée comme une erreur de parcours. Même si le mouvement est totalement défectueux, il n’existe pas en dressage de seconde chance. Mieux vaut réaliser l’exercice bien trop tard que de remettre en ordre avec un cercle. Cela vous évitera d’écoper d’un 0 pour le mouvement en question puis d’un pour-cent de pénalité.

 

Contrairement au saut d’obstacle où quatre points sont souvent rédhibitoires pour espérer figurer en haut du classement, une erreur en dressage peut être compensée par une fin de reprise excellente. En cas d’incompréhension avec votre cheval, ne vous découragez pas. Au contraire, reprenez vite vos esprits et tacher de produire le meilleur de vous même pour la suite de l’épreuve. En 2013 au championnat d’Europe d’Herning au Danemark, les trois médaillées Charlotte Dujardin, Helen Langehanenberg et Adelinde Cornelissen ont commis des erreurs de parcours et signent malgré tout le Grand Prix Spécial à plus de 80%. Si la règle sanctionnant ce type de faute est maintenant plus stricte, assurez-vous de rester focalisé sur votre objectif pour une plus grande chance de réussite.

No Comments

Post a Comment