Conseil de Juge n°3 : la rectitude

La rectitude : clé absolue d’un bon dressage !

 

Avez vous déjà observé un chien qui trottine affairé le nez au vent vers un but de lui seul connu ? Et vous êtes vous demandé pourquoi il s’en allait ainsi toujours de travers ? Et si dresser c’était avant tout mettre droit ?

 

Les chevaux comme les chiens à l’état naturel n’ont pas leurs épaules et leurs hanches sur une même ligne et le travail premier du cavalier va être d’améliorer progressivement leur rectitude. Sans cette dernière, pas de contact égal sur les deux rênes, pas de symétrie et par la suite des difficultés à venir pour obtenir une incurvation semblable aux deux mains sur les voltes, dans les épaules en dedans et dans les appuyers.

 

Comment, pour nous juges, repérer puis tirer la sonnette d’ alarme quand cette rectitude fait défaut ? Pour le juge en C dès l’entrée, quel que soit le niveau de la reprise il faudra en relever la qualité ou en déplorer l’absence. Combien de fois entend on le juge en H ou M qui voit l’allongement de dos se plaindre de n’avoir aucun d’ élément d’ appréciation pour attribuer sa note ! Eh bien si justement, cette fameuse rectitude elle s’apprécie merveilleusement de dos ! Et dans le pas allongé vu de face ? Ou au galop allongé sur la diagonale qui s’en va dos au jury, et sur les changements de pied !!

 

Les exemples sont multiples alors n’hésitons pas à prévenir les cavaliers.

No Comments

Post a Comment