Portrait de groom : compléter le duo cavalier/cheval

S’il travaille le plus souvent dans l’ombre, le groom est pourtant un acteur clé du fonctionnement et même du succès du coupe cavalier cheval. En réalité, il s’agit là d’un réel trio associé à l’entraineur pour assurer une performance optimale.

À Pamfou Dressage, nos soigneurs connaissent les chevaux par coeur, au moins aussi bien que les cavaliers. Du matin au soir, jusque dans les moindre détails, ils sont aux petits soins avec leurs protégés, attentifs au moindre détail. C’est tout particulièrement le cas de notre « groom concours », Livie qui nous accompagne systématiquement en déplacement pour les compétitions en France et à l’étranger.

« Il parait aujourd’hui absolument inenvisageable de partir en concours sans Livie », affirme Corentin. « Elle fait partie de notre équilibre, de celui des chevaux bien sur, mais également du notre à Camille et moi-même. En une année, nous avons déjà partagé des moments sportifs intenses et nous espérons qu’il y en aura beaucoup d’autres à l’avenir ! Nous formons une équipe, elle nous connait parfaitement, anticipe chacun de nos besoins, chacune de nos réactions, exactement comme c’est le cas avec nos chevaux. Elle est attentive, organisée, méthodique. C’est une personne précieuse à avoir à nos côtés, non seulement sur le plan professionnels car nous pouvons toujours compter sur elle à 200% dans tous les domaines, mais également sur le plan humain. Livie est une personne très fine, d’humeur toujours positive, dotée d’un grand sens de l’humour. Elle nous complète vraiment car elle compense pour nos défauts. Je suis très bordélique, toujours en retard avec des affaires éparpillées ! Livie sait toujours où est mon matériel, me dit où je dois être et à quelle heure. De son côté, Camille est extrêmement exigeante et structurée. Un pas de travers en concours et c’est la crise assurée ! Alors imaginez le scénario quand je suis en retard et qui plus est pas équipé ! Heureusement, Livie apaise énormément Camille car son sang froid est absolu. Je sais que Camille ne pourrait pas se passer d’elle, même psychologiquement. Elle a besoin de la savoir tout prêt, y compris en bord de piste. Ca la rassure, au même titre que la présence de sa mère Isabelle ou de moi-même. Le lien que nous entretenons avec un ‘groom concours’ comme Livie est très fort ».

Nous avons souhaité donner la parole à chacun de nos soigneurs et cette semaine nous vous proposons de partir à la rencontre de Livie, une jeune femme brillante, toujours souriante avec la tête bien vissée sur les deux épaules … Où que notre avenir sportif nous mène, quelles que soient les échéances qui nous attendent, nous espérons y être accompagnés par cette coéquipière hors pair !

En quoi consiste le métier de groom et quel en est selon toi l’aspect le plus important ?

« Notre métier consiste à veiller matin et soir au bien-être du cheval en assurant les soins courants, ses sorties quotidiennes et évidemment sa préparation pour l’entraînement. On veille à ce que le cheval ne manque de rien, soit bien dans son corps comme dans sa tête, c’est pour cela qu’il faut toujours être vigilant et prêter attention à chaque détails. Je nous compare souvent à une nounou ».

Quand et pourquoi as-tu décidé de devenir groom ?

« Jusqu’à l’année dernière, je n’étais pas du tout prédestinée à faire ce métier. Passionnée depuis toute petite par le cheval, j’ai souvent été découragée pour en faire mon métier, mais après un baccalauréat scientifique et deux années de remise en question, j’ai décidé de me lancer en intégrant la formation Groom de la MFR de Bournezeau sur 1 an, où j’ai fais mon alternance à Pamfou Dressage. Et je ne regrette pas mon choix. J’adore mon métier. J’aime cette relation qu’on entretient avec le cheval, qui est, je pense, très différente et complémentaire de celle qu’à un cavalier, et c’est tout cet aspect lié au bien-être animal qui me motive à continuer dans cette voie ».

Quelles sont les qualités principales que doit avoir un groom ?

« Je pense qu’il faut être rigoureux, observateur, dynamique et avoir le sens des responsabilités, parce qu’on en a beaucoup et il faut en être conscient. Il faut aussi savoir s’organiser et être autonome pour optimiser au maximum son temps et être efficace ».

Ton astuce grooming ?

« C’est une astuce que j’applique surtout en concours. Je met un peu d’huile d’amande douce sur les naseaux et autour des yeux du cheval avant chaque reprise, pour ajouter un peu de brillant. Sur les chevaux noirs c’est vraiment très joli ».

Quel est ton moment favori aux écuries ?

« J’ai pris l’habitude d’arriver un peu plus tôt que l’heure prévue le matin donc je suis souvent la première arrivée aux écuries et je pense que c’est ce moment là que je préfère. L’ambiance est particulière, tout est encore très calme, il n’y a que moi et eux, qui m’appellent très souvent pour avoir leur grain ».

Qui est ton cheval préféré ? Parle-nous de lui.

« J’ai évidemment un lien particulier pour une grande partie des chevaux de l’écurie, pour des raisons propres à chacun, mais je pense que celui qui se démarque des autres c’est Scoop. En même temps, comment ne pas l’aimer ? C’est un cheval adorable en toutes circonstances, il est très expressif et cherche toujours de l’attention quand on est à côté de lui. Je le vois un peu comme la force tranquille de Pamfou. Et je pense que son toupet complètement frisé lui rajoute un charme en plus ! »

Dans ton métier, quelle est l’importance du travail d’équipe et quelle relation entretiens-tu avec tes collègues ?

« Je pense que nos matinées grooming reposent en majeure partie sur la bonne communication au sein de l’équipe, c’est primordial pour que tout se déroule sans accroc et même si la communication avec le cavalier est tout aussi importante, on fait en sorte de tout gérer entre grooms pour que nos cavaliers puissent se concentrer au maximum à cheval.
J’ai la chance de travailler avec des gens compétents, que ce soit les cavaliers, les grooms, Miguel notre palefrenier ou encore les autres professionnels de santé qui nous accompagnent comme les vétérinaires et maréchaux, et on s’entend tous très bien.
C’est chouette de travailler avec eux dans une si bonne ambiance ».

Il faut connaitre parfaitement les cavaliers que l’on groome ainsi que l’esprit de l’écurie pour faire ce métier : un mot sur Pamfou Dressage / sur Camille et Corentin

« Camille et Corentin sont très différents mais surtout complémentaires de part leur caractère. Ils ont su me donner ma chance lorsqu’ils m’ont embauché alors que je n’avais pas vraiment le CV de rêve pour occuper ce poste, mais ils m’ont accueilli chez eux et m’ont énormément appris au fil des mois, aussi bien professionnellement qu’humainement. Ce sont des personnes au grand cœur et j’espère vivre encore de nombreuses aventures à leurs côtés ».

Tu es la groom concours de Camille et Corentin. Comment gères-tu l’organisation des week ends à l’extérieur et la pression ? Pourquoi aimes-tu cela tout particulièrement ?

« J’ai en effet la chance d’être la groom concours de Camille et Corentin. C’est à la fois une grande responsabilité et beaucoup de pression que de les accompagner sur les terrains de concours mais c’est tout aussi passionnant. En règle général, j’arrive à prendre sur moi pour gérer la pression et ne pas la communiquer à mes cavaliers, même si j’avoue que les premiers concours ont été très stressant pour moi de peur de ne pas être à la hauteur. Mais au fur et à mesure du temps, j’ai pris mes petites habitudes et c’est un réel plaisir de les accompagner. C’est une ambiance bien différente de la maison. J’ai plus de temps pour m’occuper des chevaux, j’ai aussi l’impression qu’on tisse un lien plus particulier et évidemment la compétition rajoute un côté excitant qui me plaît beaucoup ».

Qu’aimes-tu faire de ton temps libre ?

« Je dors. Beaucoup. Ce qui me vaut d’ailleurs la réputation de la plus grosse dormeuse de Pamfou ! Sinon quand je ne dors pas, je passe beaucoup de mon temps devant Netflix ou je rentre chez mes parents pendant mes week-end, l’occasion pour moi de me couper un peu du travail et de profiter de ma famille et mes amis ».

No Comments

Post a Comment