Conseil de Juge n°53 : concours d’entrainement

Comment juger un concours d’entrainement ?

 

Après un bon check up général vétérinaire, les mois d’hiver sont souvent mis à profit pour passer son cheval à un niveau d’épreuve supérieur. Cette évolution ne se fait pas d’un coup, elle se prépare progressivement durant l’année de concours par une préparation physique et une gymnastique quotidiennes qui permettent d’améliorer  de façon quasiment imperceptible une meilleure écoute des aides et une plus grande compréhension amenant plus de souplesse, de force et d’aisance.

 

Lorsque les mois d’hiver sont là il est alors temps de s’essayer aux reprises incluant de nouvelles difficultés. C’est donc là un des objectifs des concours d’entraînement . Nous sommes souvent, les uns et les autres, sollicités par un club voisin pour y venir juger . La tâche est souvent difficile car le plus souvent le niveau des cavaliers y est extrêmement disparate et les reprises présentées multiples allant parfois du plus bas niveau aux reprises Pro.

 

En général outre le fait de vouloir y prendre de l’expérience pour eux et pour leur cheval, les cavaliers attendent de la part du juge un effet miroir, donc une évaluation la plus juste possible. A la différence du concours où intervient la notion de classement, le concours d’entraînement permettra au cavalier de décider en fonction des notes attribuées, de décider s’il peut emmener son cheval sur ces nouvelles épreuves. Il est donc impératif que la notation reflète aussi fidèlement que possible la reprise et ne diffère pas de ce qu’elle aurait été sur un officiel.

 

Mon conseil aux juges de concours d’entraînement est donc très clair : ne pensez pas : « c’est un entraînement donc je note plus large ! » mais dites vous « le cavalier vient chercher une appréciation qui reflète son travail et qui doit le conforter dans son programme de concours à venir ». Ainsi, d’une part, le cavalier se sentira épaulé et orienté dans son projet sportif que le juge aura validé et d’autre part la compétence du juge sera reconnue dès lors qu’elle sera confirmée par d’autres collègues lors des concours officiels suivants.

No Comments

Post a Comment