Conseil de Juge n°5 : la tenue du cavalier

Si le dressage est affaire de technique, il est aussi affaire d’élégance

 

Dans quelques jours c’est Noël …

 

Exceptionnellement je vais aujourd’hui abandonner l’aspect technique et vous donner quelques conseils d’esthète qui seront autant d’idées de cadeaux de Noël !

 

Combien de fois jugeant des petites reprises j’ai eu sous les yeux des cavaliers débraillés, un pan de chemise sortant d’un pantalon d’un blanc douteux, des bottes couvertes de boue ou si ternes qu’on pouvait penser qu’elles avaient été oubliées depuis des lustres. Des cavalières aux cheveux s’échappant au vent sous une bombe posée de travers. Des gants de couleur tenant des rênes marron sur un filet noir graissé une fois par an, un tapis de selle trop petit et mal placé sur un cheval tondu à la va vite. Des nattes insoumises et irrégulières, une queue mal entretenue et à peine démêlée !!!

 

Quelle caricature me direz vous! Quel bonheur de voir un cheval joliment préparé pour la compétition, mis en valeur par des nattes soigneusement tressées, le poil lustré, les naseaux et les yeux brillants, les sabots vernis, les châtaignes coupées, la queue égalisée.

 

Le dressage demande de l’exigence et de la rigueur, il suppose l’amour de la beauté et de l’élégance. Votre cheval demande toute votre attention. Quelle plus belle marque de respect pouvez vous donner à votre partenaire que de vouloir être beau pour lui. Quel meilleur signe de complicité que de le vouloir le jour du concours dans son habit de lumière !

 

Mais, me direz vous encore une fois : « est ce que ça compte ? » et je vous répondrai à nouveau : «  tout compte ». Parfois il manque un souffle pour faire basculer le 7 vers le 8 et il ne faut jamais négliger aucun détail. Et puis l’harmonie est aussi dans la mise et l’impulsion à besoin d’un cadre pour s’exprimer de façon harmonieuse!!!
Joyeux Noël !

No Comments

Post a Comment