Conseil de Juge n°49 : RLM – le contrôle

Être 100% au contrôle

 

Au lendemain de la finale de la coupe du monde de dressage, nombreuses sont les questions posées sur les reprises libres en musique. C’est le rêve de bien des cavaliers amateurs de créer leur RLM car pour beaucoup d’entre nous monter en musique est l’objectif ultime qui lie définitivement la technique équestre, l’image mythique du cheval et l’art. Partant de là, les difficultés commencent.

 

De même que quiconque aime le chant s’essayera à quelques grands airs d’opéra ou de variété dans sa salle de bain, chaque cavalier passionné de dressage, s’imaginera,  sur un de ses airs de prédilection, virevolter, enchaîner appuyers et allongements , et pourquoi pas piaffer et passage. Pour que ce rêve ne tourne pas à la débandade, il est bon de respecter des règles simples qui permettront à vos résultats en compétition de ne pas vous décevoir.

 

La toute première à ne jamais oublier est qu’il ne faut faire que ce que l’on est capable de contrôler. La réalité de la reprise en musique est que la difficulté y est bien supérieure à celle d’une reprise imposée. En premier lieu, quantité de chevaux ne sont pas naturellement aussi décontractés et attentifs quand il y a de la musique plus forte qu’une simple musique de fond.

 

Ensuite si une reprise est bien agencée, le cavalier ne devra prendre ni avance ni retard sur ce qui a été prévu. Toute résistance du cheval, tout changement dans la vitesse des allures, tout élément extérieur perturbateur engendrera une inadéquation plus ou moins importante avec le plan initial et donc, la musique ne « collera » plus.

 

Enfin, rien n’est plus catastrophique sur le plan de la notation qu’une reprise conçue avec des difficultés impossibles à gérer par le couple. Il vaut mieux une reprise simple bien exécutée qu’une compliquée bourrée de fautes.

 

Nous parlerons des grands éléments que sont la chorégraphie, le degré de difficulté et enfin le choix de la musique dans la série spéciale RLM des conseils à venir. Comment agencer les enchaînements ? Peut on lister les difficultés ? Qu’est ce que l »‘interprétation »? Enfin nous ferons un conseil spécial sur les différents moyens techniques pour créer sa reprise libre en musique.

No Comments

Post a Comment