Conseil de Juge n°39 : la préparation du piaffer

Préparer pour mieux piaffer

 

Nous n’ avons encore jamais, dans ces lignes, parlé du piaffer. Une réflexion lors du jugement du championnat de France Pro 1 m’amène aujourd’hui à partager cette dernière avec vous. La reprise est ainsi faite que l’un des piaffer se fait à partir du pas rassemblé.

 

À mon étonnement le protocole ne demande pas de note pour ce pas rassemblé … Ceci est bien dommage car les cavaliers se seraient peut être plus attachés à présenter un véritable pas rassemblé. La bonne question est alors : « que veut y voir le juge? »

 

La réponse est assez simple en théorie : le pas doit être plus petit, actif sans précipiter donc vitesse réduite  mais rapidité des postérieurs. La rectitude doit être parfaite car si le cheval n’est p s droit il a la possibilité de réduire ou d’éviter l’engagement. La position de l’encolure doit être contrôlée par le cavalier : la nuque le point le plus haut, sans ramener excessif, le contact restant franc et moelleux sans que le cavalier ne tire ni ne lâche.

 

Si tous ces éléments sont réunis ,alors le cheval est en état de faire à la demande du cavalier, une réelle transition pas rassemblé au piaffer. Au lieu de cela, la plupart des cavaliers marchent un peu  » n’importe comment » puis mettent l’éperon et… advienne que pourra !

 

Une fois encore : à méditer !

No Comments

Post a Comment