Conseil de Juge n°30 : le changement de pied en l’air

Comprendre et éviter les fautes dans changements 

 

Récemment, j’avais promis a un internaute, d’évoquer plus longuement le jugement des changements de pied et de tenter d’ analyser les raisons de certaines fautes ainsi que leur possible prévention.  Il est indispensable avant tout d’ être capable de discerner un changement de pied correct d’un changement en deux temps.  Cela peut sembler être l’enfance de l’art mais je mets au défi les meilleurs juges : certains chevaux sont si à l’aise dans le changement en deux temps que la faute peut échapper a l’œil le plus aguerri !

 

Certains angles de vue peuvent également empêcher de voir une faute de coordination antérieur – postérieur, en particulier si la rectitude est parfaite et que le juge est face au cheval.  Cette faute, souvent due à une mauvaise corrélation activité-équilibre,en évoque une autre un peu moins fréquente : l’antérieur en retard sur le postérieur. Ce défaut est souvent dû à un manque de rectitude et en particulier à un problème d’ épaules du cheval qui ne restent pas devant les hanches au moment du changement ce que nous avions longuement évoqué dans un chapitre précédent.

 

Enfin nous parlerons de ces changements que l’on voit souvent dans les reprises de base lorsque les chevaux montent la croupe plus ou moins haut pour changer. Même si ils passent en un temps ils ne pourront pas être crédités d’ une note satisfaisante.  Souvent, ces changements  sont le résultat d’ un cheval insuffisamment assoupli en particulier latéralement et d’ une activité insuffisante. Comme pour le premier exemple ce défaut peut devenir une habitude difficile à perdre sinon en retravaillant la qualité de base de l’allure ainsi que sa souplesse.

 

Rapprochés, les changements peuvent devenir plus faciles pour le cheval et certains défauts peuvent parfois se corriger d’ eux mêmes par leur exécution sur des lignes.  Beaucoup d’autres exercices doivent être utilisés pour améliorer la qualité, la rectitude et l’expression des changements.  Toutes ces caractéristiques seront appréciées par les juges qui ont un éventail de notes de 5 jusqu’à 10 pour faire la différence entre un changement correct en un temps et un changement exécuté parfaitement tant dans sa rectitude que dans son expression ,sa stabilité de mise en main, son calme, sa puissance, sa fluidité ainsi que sa tendance montante si bien exprimée en anglais par : « uphill tendency ».

No Comments

Post a Comment