Conseil de Juge n°29 : enseigner les changements aux poneys

Pourquoi les poneys ne changeraient-ils pas de pied ?

 

Le dernier conseil traitait du début des changements de pieds chez les chevaux en fin d’ année de 5 ans. Je souhaiterais ici apporter quelques réponses à des questions disparates qui reviennent en boucle sur ce même sujet.

 

La première d’ entre elles : est-il souhaitable d’ apprendre aux poneys le changement de pied ? Ma réponse est oui sans ambiguité et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il est capital d’enseigner très tôt aux enfants les notions d’équilibre et d’activité, qualités indispensables au galop pour le travail des changements. Les jeunes ont besoin qu’il « se passe quelque chose » et que des objectifs soient fixés, objectifs un peu difficiles à atteindre et qui les font entrer dans le monde des « grands ». Il faut a tout prix démystifier le changement de pied. Commencé trop tard que ce soit dans la vie d’ un cavalier ou dans celle d’ un cheval , il prend une dimension d’évènement extraordinaire alors que c’est un mouvement à la fois facile et des plus naturels.

 

D’autre part, je pense que dans un avenir proche les changements seront introduits dans les reprises FEI poneys. On peut noter ici que la plupart des meilleurs poneys européens ont un niveau de dressage nettement supérieur à ce qui est demandé au niveau des mouvements des reprises aujourd’hui.  Il est donc important de familiariser très tôt les enfants aux divers mouvements et de leur donner ainsi le gout et la technique pour les réaliser.

 

Nous parlerons dans un prochain conseil de la qualité des changements et de ce que le juge veut voir. En attendant., vous pouvez lister les questions s’y rattachant et je m’ efforcerai d’ apporter des éléments de réponse.

No Comments

Post a Comment