Conseil de Juge n°24 : des progrès en hiver

Profiter de la trêve hivernale pour apprendre

L’hiver arrive et en dépit des journées  chaudes et ensoleillées que nous vivons, la saison de compétition est terminée et pour la plupart d’ entre nous, plus de jugement d’ ici mars ou avril.

Le risque est de se retrouver bien rouillé après cette pause et de faire payer aux cavaliers une remise en route des automatismes du jugement par quelques cafouillages malheureux lors des premiers concours. 

Que faire pour éviter cela et mieux, que faire pour mettre a profit tous ces week-ends libres pour améliorer notre œil et affiner notre jugement ?

Dans maintes écuries les 3 mois d’hiver sont mis a profit pour organiser des stages avec des intervenants extérieurs. 

Y aller en tant que spectateur est une bonne idée. 

Organiser a cette occasion une session animée par un juge plus qualifié qui expliquerait commenterait , soulignerait les défauts et les qualités et surtout saurait faire apprécier l amélioration d’ un mouvement au fil du travail, voila qui pédagogiquement assurerait a chacun une formation indispensable. 

Sans attendre les 3 ou 4 grand-messes fédérales hypothétiques, activez les divers modes de communications pour informer et partager tout événement qui pourrait être le support a ce genre de manifestation. 

Prenez des initiatives, sollicitez l’aide des meilleurs experts bref, n’attendez pas que le dressage soit sauvé par des instances supérieures. 

Nous devons prendre notre discipline en main si nous ne voulons pas disparaitre totalement des écrans de résultats. 

Les juges sont un des éléments capitaux du système, ils se doivent d’être toujours plus compétents. 

A nous de prouver que nous sommes capables d aider le dressage français a remonter la pente!!!

No Comments

Post a Comment