Conseil de Juge n°23 : présider la RLM

Les imprévus de la présidence d’une reprise libre en musique

 
 

Les deux derniers CDI que j’ai jugés récemment ont été marqués par des petits incidents sur la kür et j’ai pensé que si ces quelques avatars m’étaient arrivés, ils pouvaient également vous arriver. Il m’ a donc semblé intéressant de vous dire quelles avaient été les décisions prises par le juge en C.

 

A Biarritz, premier partant de la kür Inter 1 : le cavalier commence sa reprise 3,4 mouvements et la musique s’arrête .. Le cavalier continue dans un silence assourdissant puis le président sonne pour lui signifier qu’il ne peut pas poursuivre sa reprise en musique sans musique… Il suggère que quelqu’un aille chercher le second CD et que le cavalier reparte a la fin de l’épreuve. Cette solution avait l’avantage de laisser une chance au cavalier au vas ou la technique au niveau de l’organisateur se serait révélée défaillante. Dans la majorité des grands concours au moment du « sound check » les CD sont enregistrés sur ordinateur donc ce problème ne se pose pas. Normalement le cavalier est censé fournir deux CD pour éviter tout problème lié a l’un d’eux. Si malgré toutes ces précautions un incident survient du a une défaillance technique, la solution adoptée a Biarritz est la bonne. Libre ensuite au cavalier de reprendre ou pas le départ.

 

Deuxième incident : le CDI W de Lyon Au moment de mettre toutes les notes techniques une fois la reprise terminée -peut être faut il repréciser qu’à chaque fois qu’un mouvement est présenté le juge lui attribue une note et a la fin il donnera une seule note par mouvement qui sera plus ou moins la moyenne arithmétique de chacun d’entre eux-a ce moment donc les trois juges du petit coté se regardent interrogatifs:  » quid du pas rassemblé? ». En effet le cheval avait présenté un pas allongé très contracté, limite trottinant, lui qui a un pas exceptionnel de nature et la case pas rassemblé est restée vide… Vite il fait prendre une décision juste. Le cheval était très crispé, donc peut être le pas rassemblé ne s’est pas différencié du pas allongé. Décision: nous mettrons 4 au pas allongé et 4 au pas rassemblé plus une incidence sur la chorégraphie et bien sûr sur l’harmonie.

 

Voila le genre de décision qu’ il faut prendre rapidement en essayant de ne pas trop léser le cavalier mais en tentant d’être le plus juste possible ce qui est parfois une tache très difficile.

No Comments

Post a Comment