Conseil de Juge n°21 : les demi points

L’arrivée des demi points dans le jugement en France
Compiègne Grand National le 7 Octobre au matin autour du café qui précède le plus souvent tout début de journée de concours, le bruit circule : « savez-vous qu’on a droit aux demi-points ?! « 
Je dois dire que l’info avait été soigneusement gardée jusque là puisque hormis un ou deux juges , personne ne semblait être au courant, ce malgré une parution au règlement.
En tant que présidente de jury et ayant moi  même déjà plusieurs mois de pratique de ces demi- points entrés en vigueur l’ année dernière en international, je donne rapidement quelques conseils pratiques a mes collègues.
Je vous les retransmets ici pour vous éviter les errements que j’ ai eus et qui ont été partagés par la plupart d’entre nous. En général on commence lorsque l’on n’est pas routiné par oublier que l’ on peut attribuer des 0,5. Puis soit on est un » rapide » et on rectifie le tir au deuxième cavalier, soit il faut attendre la première pause et les conversations entre juges pour se rendre compte et avouer son oubli !!!
Deux solutions se présentent alors : se mettre a tenter d’affiner son jugement et les utilisant, soit continuer avec les points entiers en arguant qu’on ne va pas changer en cours d’épreuve. Pour ceux qui optent pour la tentation du demi-point , l’écueil suivant sera de ne pas les utiliser en surabondance, refuge face a une prise de décision.
Mon conseil prend ici toute sa mesure et je vous parle d’expérience : astreignez vous à noter comme par le passé c’est a dire n’utilisez le demi-point que lorsque vous aviez l’habitude de contre-balancer un « petit huit » par un « gros sept  » sur la note suivante.
Vos hésitations ne doivent pas se traduire par des demies mesures permanentes. Ceci m’est arrivé ,je dois l’avouer,dans les premiers temps. Le résultat a été catastrophique car je n’avais plus aucune notion, une fois mes notes d’ensemble mises, de la moyenne générale que j’avais attribuée, c’est a dire que mon jugement était devenu imprécis a 2 ou 3 % près… Il faut du temps pour se réadapter a cette nouvelle formule.
Avec le recul je pense qu’il faut tenter d’en limiter l’usage car on se laisse facilement envahir.
Je dois dire que sur le plan international je connais quelques juges récalcitrants qui, délibérément, ont choisi de ne pas en faire usage. Libre a vous ! Pour ma part je pense que, bien utilisés, ils peuvent contribuer a affiner notre jugement.
Une fois de plus cela nous demande un supplément d’attention et une sortie de notre routine. C’est donc encore un nouveau défi a relever pour améliorer notre rôle de miroir fidèle.
Bonne chance a tous !!!
PS utile : pour le moment et pour des raisons obscures, les demi points ne doivent être attribués que dans les reprises a partir de la reprise A7 et sur les épreuves FEI poneys. Quid des épreuves internationales juniors ?
No Comments

Post a Comment