Conseil de Juge n°19 : le JSP et le lissage des notes

Le Judge Supervisory Panel est libre d’atténuer les écarts de points en modifiant des notes

 

A la veille du Grand Prix Spécial des Championnats d’Europe de Rotterdam, retour sur le jugement.

 

Quel bonheur ce championnat d’ Europe ! que de chevaux de reve présentés  par des cavaliers incroyablement talentueux ! A peine cet exceptionnelle épreuve par équipe terminée que tout a déjà été dit et écrit : la performance britannique , 20 chevaux au dessus de 70% le trentième encore a 68% le niveau général qui ne cesse de s’améliorer pour notre plus grand plaisir. On frôle la perfection chez les meilleurs et c’est bien là que je souhaite souligner un fait et soumettre une observation a votre réflexion

 

Vous le savez sans doute bien que je ne l’ai pas entendu dans les commentaires , d’une part  c’était le premier championnat jugé par 7 juges au lieu de 5 ( cela n’ surement pas échappé a votre perspicacité ! ) donc en principe plus de précision et moins d’influence de chacun des juges , d’autre part c’était le premier championnat ou le JSP pouvait intervenir ( Judge Supervisory Panel ) Ce groupe constitué de deux juges de grande expérience et d’une personnalité représentant les cavaliers peut dans des cas d’écarts de points entre juges, écarts dûs a une erreur de « vision », ce groupe peut donc modifier une ou des notes. Le but étant de limiter les erreurs de jugements.

 

Mon objectif n’est aucunement ici de souligner ces éventuelles erreurs, ni d’ apprécier la qualité du jugement sur cette épreuve mais de partager une réflexion et de tenter d’y apporter une analyse. Les plus grands écarts de points et leur plus grande concentration se trouvent sur la première page des résultats. Ceci équivaut-il à dire que les meilleurs couples ont été les plus difficiles a juger? Sur les 9 premiers 7 fois des différences oscillant entre 4.5 et presque 7.5% !!! Etonnantes ces énormes différences 78.. a 86…73…à 80…à trois reprises. On n’a pas forcement l’habitude de distribuer des notes si élevées et peut être est-ce la raison de l’imprécision d’ appréciation.

 

Que dirait-on dans nos concours régionaux ou nationaux si les moyennes des gagnants fluctuaient de 63 a 70%? si ces différences sont si nombreuses sur ces reprises de si grande qualité c’est peut être parce que même les meilleurs juges n’ont pas harmonisé leur jugement dans le domaine de l excellence. Entre le 7 le 8 le 9 et le 10 -sans parler des demis points aujourd’hui utilisés- il faut beaucoup de finesse pour élaborer son classement. Hormis un cheval qui pour moi n’est pas a sa place je pense que l’équipe des juges a fait un très bon travail mais encore une fois je suis interpellée par tant de différences dans les moyennes sur les meilleurs couples …

 

Sujet a méditer !!! En toute logique ces différences devraient être lissées sur le GPS A l’heure ou vous lirez ce texte vous aurez déjà la réponse !!!

No Comments

Post a Comment