Conseil de Juge n°18 : le jugement des jeunes chevaux

Qu’est ce qu’un bon jeune cheval ?

 

Weekend après weekend, ils prennent de la maturité. Monter dans un camion, rencontrer de nouveaux congénères, évoluer dans un environnement inconnu, dérouler des reprises : cycle classique 4, 5, 6 ans, cycle libre peu importe.

 

A nous les juges de tenter, en tenant compte de tous ces éléments perturbateurs de détecter le cheval le plus qualiteux, le plus prometteur, le plus coopérant mais aussi d’apprécier la qualité du travail effectué avec son cavalier ainsi que d’encourager leur avenir commun si ils sont sur la bonne voie. On peut aussi, au contraire, tenter de réorienter le travail par des indications concernant la vitesse, la qualité du contact, des transitions, la rectitude…

 

Et si les allures sont incorrectes, le trot élastique mais peu actif et peu dynamique, le galop peu expressif, le pas  étriqué ? Faut il le dire et comment ?  Pour ma part je pense que tout peut être dit si l’on y met les formes, et mettre les formes c’est ouvrir de nouvelles portes soit en vue d’améliorer soit de réorienter le travail ainsi que les objectifs.

 

Attention au juge trop sur de lui qui condamnera un cheval et auquel l’avenir donnera tort. J’ai autour de moi tant d’exemples de chevaux décriés par les juges et qui se sont avérés être tout a fait compétitifs sur la scène internationale dans leurs catégories.

 

Le bon cheval n’est pas celui qui a des allures époustouflantes. Il est celui qui sera honnête dans son travail, aura envie de travailler pour son cavalier, aura suffisamment d’aptitude à accepter de prendre du poids sur les hanches sans perdre son énergie ni son dynamisme.

 

La formation des juges de jeunes chevaux nécessite de grandes connaissances techniques et l’expérience du travail des jeunes chevaux pour ne pas uniquement privilégier les chevaux aux grands rayons. Encore une fois il fait toujours chercher à s’éduquer mieux et plus.

 

Chaque année nous sacrons des chevaux champions. Qu’advient-il d’eux ?

 

Il serait temps que l’on se pose ces questions … et que l’on trouve vite des réponses !

No Comments

Post a Comment