Conseil de Juge n°10 : les lignes de changements de pied

4, 3, 2, 1 … maitriser les lignes de changements de pied !

 

Cette semaine alors que vous auriez du recevoir le conseil du juge n°10, j’étais à Warendorf au siège de la fédération allemande où tous les juges 5* du monde étaient réunis pour leur grand messe qui commençait dimanche soir et se terminait mardi après-midi. Nous sommes 27 juges repartis sur les 5 continents et je faisais partie des 24 présents. Ces réunions annuelles servent essentiellement à harmoniser le jugement de par le monde et à vérifier que la formation des nouvelles générations de juges sera faite sur des critères identiques. Sur une demie journée, nous avons travaillé in situ, jugeant quatre reprises consécutives et les décortiquant ensuite à la video.

 

C’est suite à cet exercice que j’ai décidé de vous parler d’un mouvement pour lequel les cavaliers demandent souvent comment ils pourraient voir leur score s’améliorer et que nous avons traité lors de ce cours. Il s’agit des lignes de changements de pieds.

 

Une diagonale aux 3 temps KXM donc en direction du jury. D’une rectitude parfaite, tous les changements amples et aisés, bien repartis sur la diagonale, dans une attitude parfaitement stable : la note très majoritaire chez tous les juges : 8. Dans ce cas la le juge doit de poser la question : « pourquoi pas 9 ? » et le cavalier : »que dois-je faire pour obtenir un 9 ou un 10 ?« .

 

Hé bien ce qui manquait, c’était au niveau de la qualité intrinsèque du galop qu’il fallait le chercher. Nous aurions voulu un galop plus expressif, plus montant, c’est a dire contenant plus d’impulsion. Conclusion : une ligne précise, allant bien d’une lettre à l’autre, des changements dans la rectitude, bien repartis et amples, la note de 8 est accessible. Au delà elle est possible si on y ajoute les ingrédients qui sont la marque des chevaux d’exception c’est à dire l’expression. En effet, à ce moment là c’est l’émotion portée par la beauté qui prend le relai et permet d’attribuer les notes de rêve tant enviées que sont les 9 et 10 et que les juges aiment pouvoir utiliser, car elles sont la marque de la quasi perfection !

No Comments

Post a Comment