Duke of Swing danse jusqu’à la kür au CDI4* Dortmund

Mercedi 11 mars, 15h30. Le téléphone sonne. « Une place s’est libérée suite à un forfait. Si vous êtes d’accord, vous pouvez participer au CDI4* de Dortmund. La visite vétérinaire aura lieu demain à 20h« . Sur liste d’attente, Camille et Duke espéraient une invitation de la part de l’organisateur Eskon Marketing puisque la Fédération Française d’Équitation n’avait pu lui accorder une des deux places accréditées pour la France.

Le départ s’est fait précipitamment le lendemain dès 5h du matin. Le cheval s’est bien reposé avant la visite vétérinaire le jeudi soir et a pu bénéficier d’une courte familiarisation à 6h le vendredi matin. Swing est fiable en piste et fin prêt pour cette compétition que nous avions continué de préparer au cas ou et malgré notre participation au Grand National du Mans avec quatre autres chevaux la semaine précédente.

Le tirage au sort nous attribue dans le Grand Prix vendredi soir le numéro 11 sur 22 partants donc les célèbres cavaliers de l’équipe allemande Isabell Werth, Hubertus Schmidt, Fabienne Lütkemeier, Ingrid Klimke … Nous nous élançons sur le piste à 19h10 après quarante minutes de détente. Alors que Franziskus remporte cette épreuve avec 75,2%, loin devant, le classement est ensuite serré et Swing termine à la septième place avec 70,3% (la même note qu’à Lier le mois précédent et un nouveau pourcentage qualificatif pour le Groupe 1 de la FFE) ! Qualifié sans difficulté pour le kür, il profite d’une bonne nuit de repos avant la suite de la compétition.

Samedi, il marche en main plusieurs fois dans la journée et broute durant plusieurs heures le peu d’herbe qu’offre le parking du Signal Iduna Park de Dortmund où les chevaux sont logés. Il entre en piste à 18h10 pour proposer sa très difficile reprise sur des musiques de Tchaikovsky. Pirouettes au piaffer, appuyers au passage, doubles pirouettes au galop, changements de pied sur ligne courbe, tout y est pour un degré de difficulté extrême. Trois des quatre juges sont totalement séduits par cette prestation harmonieuse qu’ils récompensent de scores entre 73% et 75%, s’accordant sur un 77% en artistique et plaçant même le couple dans le trio de tête.

L’expérience a été exceptionnelle malgré les tribunes vides suite aux mesures prises pour lutter contre le Coronavirus. Le retour à Pamfou marquera la fin provisoire de la saison de concours 2020.

No Comments

Post a Comment