Conseil de Juge n°55 : la pirouette au pas

Comment juger la pirouette au pas ?

 

J’étais encore à cheval l’autre jour lorsque l’un de nos amis, juge national, venu déjeuner à la maison, a fait une halte dans le manège avant d’aller prendre l’apéritif. Au pas, je travaillais cercles hanches en dedant, demi-tours autour des épaules et demi-pirouettes.  Ce travail l’a intéressé et le juge qui sommeille en chacun de nous s’est manifesté rapidement : « que penses-tu, m’a-t’il questionné, des chevaux qui écartent le postérieur externe à la première foulée de la pirouette ? » La réponse était facile : « c’est le contraire du but recherché ! »

 

A partir de là, j’ai tenté de lui montrer en pratique tous les écueils de la pirouette et je me suis efforcée de lui en présenter également des exemplaires satisfaisants. Je vais tenter de répéter ici ce que nous avons passé en revu comme fautes courantes. Nous avions mis de côté les eventuels problèmes de rythme (quatre temps perturbés, latéralisation) pour nous cantonner à la seule réalisation du mouvement :

– attitude et flexion correctes

– maintien de la cadence er conservation de l’activité afin de ne pas « coller »

– observation précise des posers de chaque postérieur : le postérieur extérieur devant dès la première foulée passer devant l’intérieur et ce postérieur intérieur ne devant en aucun cas s’échapper vers le côté mais bien rester sous la masse tout en restant mobile

– enfin les antérieurs tournant à la vitesse choisie par le cavalier et modulable selon la volonté de ce dernier

 

Il m’a dit sa satisfaction et m’a conté les difficultés, différences ou discussions que le jugement de ce mouvement suscite. Pouvoir ainsi clarifier par l’exemple les diverses situations qui se présentent aux juges nous a tous les deux pleinement satisfaits et c’est donc avec bonne conscience que nous sommes allés trinquer aux pirouettes au pas !

No Comments

Post a Comment