Conseil de Juge n°62 : être à la lettre

Améliorer la précision du tracé en étant à la lettre

 

Comment gagner des points sans avoir à remettre en question son équitation ? Vous trouverez ici quelques conseils simples qui sont autant de détails que les juges sauront apprécier en attribuant de précieux demi-points supplémentaires ici et là. Soyez précis et à la lettre !

 

Commençons par le commencement : dans la majorité des reprises, le premier arrêt est en X. Dans toutes les épreuves où il y a un juge en B ou en E, ils aura apprécier le mouvement exécuté avec précision, l’excellence consistant à avoir le corps du cavalier a l’aplomb de la lettre X. Pas difficile en théorie mais pas si évident au vu du petit nombre de cavaliers qui y parvient… A moins qu’une infime minorité y prête attention!

 

Souvent la deuxième figure est une diagonale en développant le trot. Prenons la diagonale MXK,
Le coin doit être passé, le cheval dans tout son corps épousant sa courbe, puis il doit aborder la diagonale aussitôt sans attendre d’avoir dépassé M. La diagonale doit être une ligne parfaitement droite, arrivant sur la lettre K. Il faut veiller à ce que la tête du cheval arrive bien sur la lettre et non pas quelques mètres avant !

 

Parlons maintenant des cercles de 10m : imaginons que le texte de la reprise impose un cercle en P. Figure géométrique, le cercle devra être tangent à la lettre P, en d’autres termes, le cavalier ne doit pas commencer la figure quand la tête de son cheval aborde P, mais bien quand son corps à lui, sera à la hauteur de P. La taille et la forme du cercle sont deux autres éléments d’appréciation pour le juge. Le juge en C sera le mieux placé pour en apprécier la taille et la ligne du milieu en sera la référence. Plus d’un cavalier dessinera un cercle ovale et non pas rond. Ceci sera bien sûr particulièrement visible depuis les positions E et B.

 

Les demies voltes au trot comme au galop suivront les mêmes règles de précision. Elles sont suivies soit d’un retour à la piste par une demie diagonale soit par un appuyer. Il est fréquent de voir un retour à la piste anticipé. Encore une fois c’est la tête du cheval qui doit atteindre la piste à la lettre demandée. Placez la lettre à atteindre entre les deux oreilles de votre cheval et maintenez le cap jusqu’au bout.

 

Dans toutes les transitions montantes comme descendantes, le corps du cavalier sera la référence en ce qui concerne la précision. Supposons que le texte demande un départ au galop en S, le cavalier devra attendre que son corps soit à la hauteur de la lettre pour effectivement prendre le galop. De même pour un galop-trot en B, le corps du cavalier doit être à la hauteur de B pour une note optimale.

 

Voici donc quelques détails à ne pas négliger de mentionner dans les commentaires, ils seront fort utiles au cavalier qui souvent n’a pas conscience ni de sa propre imprécision ni de l’utilité d’un tracer soigné.

No Comments

Post a Comment